Translation in English (Google)  Übersetzung in Deutsch (Google)  Traducción en Español (Google) 
webmaster@smeserver.fr
 Version imprimable 

FAQ alt.e-smith.fr


FAQ alt.e-smith.fr  v.20070904
Auteur:    Franck PIERRE (grand-pa@grand-pa.dyndns.org)
Période:   Le 1er de chaque mois
Origine:   http://smeserver.fr/faqs/faq_smeserver.txt
Changelog: http://smeserver.fr/faqs/CHANGELOG

 _______________________________________________________________________
| Réponses aux questions fréquemment posées et charte du forum Usenet   |
|   alt.e-smith.fr                                                      |
 ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

Cette FAQ ne demande qu'à évoluer. N'hésitez pas à me soumettre vos 
contributions (ajouts, suppressions, corrections, commentaires, etc.)


Sommaire :
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
  1 - Présentation de SME Server
     1.1 - Particularités
     1.2 - Public visé
     1.3 - Obtenir le CD-ROM d'installation
  2 - Documentation relative à SME Server
  3 - Configuration de SME Server
     3.1 - Console du serveur
     3.2 - Gestionnaire du serveur
     3.3 - MySQL
  4 - Accès à SME Server
     4.1 - En local
     4.2 - Depuis le réseau local
     4.3 - Depuis Internet
  5 - Annexes
     5.1 - Mini-charte du newsgroup
     5.2 - Accès au newsgroup

 
=========================================================================


1 - Présentation de SME Server
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
SME Server, anciennement appelé e-smith (ce nom n'est plus utilisé pour 
la désigner) est une distribution Linux dont l'utilisation est orientée 
serveur et passerelle.
Si vous ignorez ce qu'est Linux ou une distribution, je vous conseille de 
lire cette page :
  http://www.aful.org/presentations/linux.html

Cette distribution repose sur une base de Linux CentOS 4.3, clone GPL de 
la distribution de référence RedHat Enterprise Linux (RHEL) version 4.
Pour plus d'information sur ces deux distributions, voir leurs sites :
  http://www.centos.org/
  http://www.fr.redhat.com/software/rhel/

SME est elle-même sous licence GPL et est donc librement téléchargeable 
et utilisable par quiconque possède un micro-ordinateur de type PC 
(compatible Intel i386). Plus d'informations sur cette licence :
  http://www.gnu.org/copyleft/gpl.html

Elle est développée par une équipe de développeurs bénévoles et le projet 
est hébergé sur le site contribs.org :
  http://contribs.org/

1.1 - Particularités
--------------------
SME Server offre des capacités de routage permettant de partager une 
connexion Internet sur l'ensemble d'un réseau local. Elle dispose en outre 
de nombreux service permettant d'en faire un serveur type Internet ou 
Intranet très complet.
Elle propose, entre autres, des services HTTP (Web) avec PERL, Python, 
PHP et MySQL pour dynamiser les sites, FTP (transfert de fichiers), SMTP 
(envoi de courrier), POP3 et IMAP (réception de courrier) avec WebMail 
(accès à la messagerie par une interface Web), Samba (serveur de fichiers 
local), DHCP (configuration réseau automatique des ordinateurs reliés au 
réseau local), proxy, etc.
L'aspect sécurité est pris en compte à tous les niveaux et la plupart des 
services sus-mentionnés sont également accessibles en version sécurisée 
(SSH2). En outre, SME offre une fonction de pare-feu (firewall) avec des 
règles prédéfinies de haute qualité.

Son administration se fait à partir de deux interfaces distinctes :
*) la console du serveur qui permet de configurer les paramètres réseau 
   à l'issue de l'installation (nom, domaine racine, interfaces réseau, 
   type de connexion, mode de fonctionnement, etc.)
*) le gestionnaire du serveur, interface "Web" qui permet d'administrer 
   les différents services offerts par le serveur

Au niveau de son fonctionnement interne, SME dispose d'un mécanisme de 
configuration automatique assez complexe et extrêmement ingénieux qui 
permet d'intégrer de façon très homogène une interface de configuration 
Web, l'ensemble des fichiers de configuration et la gestion de tous les 
services. Ces trois éléments interagissent ensemble en fonction de 
certains événements définis (tâche programmée, action dans le 
gestionnaire du serveur, etc.) ou aléatoires (déconnexion/reconnexion au 
FAI, par exemple).

Autre particularité : à l'inverse des distributions "généralistes", SME 
Server ne dispose pas d'interface graphique de type X-Window ni de 
compilateur. Ceci est volontaire et ne doit pas être remis en cause sur un 
serveur de production puisque ces deux éléments ne sont pas utiles au 
fonctionnement d'un serveur et qu'ils sont les principaux vecteurs de 
dysfonctionnements des systèmes *NIX.
Cela peut sembler déroutant, voir gênant, mais on s'y fait très vite et on 
en voit l'intérêt encore plus vite. En contrepartie, il faut disposer 
d'une machine tierce ou d'un logiciel d'exploitation de machines 
virtuelles pour pouvoir compiler et tester de nouveaux programmes que l'on 
pourra ensuite déployer sur le serveur SME.

Enfin, pour ceux qui souhaitent exploiter SME pour héberger des sites, il 
faut savoir qu'il est possible d'avoir plusieurs emplacements de stockage, 
appelées i-bays, vers lesquelles il est possible de faire pointer un nom 
de domaine.
D'un point de vue technique, ces i-bays peuvent être constituées de trois 
répertoires distincts permettant de stocker des applications CGI, des 
fichiers accessibles en FTP (si le service est configuré) et enfin la zone 
de stockage des pages "web".
Toutefois, il existe plusieurs configurations possibles pour ces i-bays 
(accès restreint, utilisation de scripts, hébergement de site ou seulement 
de fichiers, etc.) ; à vous de gérer ces espaces de stockage en fonction 
de vos besoins.

1.2 - Public visé
-----------------
Il existe, à mon avis, deux grandes familles de personnes intéressées par 
SME-Server :
*) particuliers disposant d'une connexion "haut débit" et souhaitant la 
   partager entre leurs différents ordinateurs et/ou souhaitant créer 
   un serveur "Web" chez eux, avec tous les avantages que cela comprend 
   en terme de flexibilité et de possibilités
*) professionnels ayant besoin de gérer directement leurs ressources 
   Internet (sites, messageries, etc.) à moindre frais et avec une 
   réactivité difficile à obtenir chez un fournisseur de services Internet

A cela viennent s'ajouter ceux qui souhaitent avoir rapidement un serveur 
LAMP/FTP/mail fonctionnel sur un réseau local ou une DMZ.

1.3 - Obtenir le CD-ROM d'installation
--------------------------------------
On peut très facilement obtenir l'image ISO du CD-ROM d'installation en 
la téléchargeant sur un site miroir de téléchargement. Depuis la France 
métropolitaine, je vous conseille de la récupérer sur :
  http://ftp.nluug.nl/os/Linux/distr/smeserver/releases/7/iso/
  http://ftp.surfnet.nl/ftp/pub/os/Linux/distr/smeserver/releases/7/iso/

Une fois téléchargée, et après en avoir éventuellement vérifié la somme de 
contrôle, il suffit de la graver et de suivre les instructions de cette 
page pour l'installer :
  http://smeserver.fr/phase1.php



2 - Documentation relative à SME Server
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
J'ai fait une page assez complète à ce sujet sur mon site. Pour éviter 
d'avoir à mettre à jour cette FAQ à chaque modification de ma page de 
liens (avec tous les risques de non correspondance que cela peut 
impliquer), je vous invite simplement à consulter cette page :
  http://smeserver.fr/liens.php

D'une manière générale, je vous recommande de lire mon site afin de voir 
comment installer et configurer facilement votre serveur. Il ne remplace 
pas la documentation officielle bien plus complète, mais offre une 
approche complète du processus d'installation. Au cas où, je rappelle son 
adresse :
  http://smeserver.fr/

La documentation officielle se trouve sur le site fédérateur du projet 
(contribs.org). On y trouve notamment le manuel, une FAQ et des forums :
  http://contribs.org/documentation/manual/
  http://contribs.org/documentation/FAQ/
  http://contribs.org/modules/pbboard/



3 - Configuration de SME Server
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
3.1 - Console du serveur
------------------------
Cette console permet de configurer le fonctionnement de base du serveur. 
Peu d'éléments sont définis ici, mais ce sont eux qui vont pouvoir 
modifier radicalement le fonctionnement du serveur.
Pour accéder à cette console, je vous renvoie au chapitre §3.1, l'accès 
étant possible depuis le serveur en local ou à distance (depuis le réseau 
local ou Internet, suivant la configuration) via SSH.
Il serait trop long de détailler ici toutes les options de cette console. 
Je vous renvoie donc vers mon site pour de plus amples détails :
  http://smeserver.fr/console.php

3.2 - Gestionnaire du serveur
-----------------------------
Le gestionnaire du serveur, également appelé server-manager ou tout
simplement manager permet la configuration des différents services 
disponibles sous SME, la gestion des sites, des groupes, des 
utilisateurs, la visualisation des fichiers de log, etc.
Ce gestionnaire du serveur est accessible depuis la console du serveur, 
mais cette utilisation est très peu pratique. Il vaut mieux l'exploiter 
depuis le réseau local, tel que décrit dans le chapitre §3.2 ou via 
Internet dans le chapitre §3.3
Tout comme pour la console du serveur, je préfère vous renvoyer vers mon 
site pour avoir les détails concernant ce gestionnaire du serveur :
  http://smeserver.fr/manager.php

3.3 - MySQL
-----------
En fonction de l'utilisation que vous avez de votre serveur, vous pouvez 
avoir besoin d'exploiter des bases de données. Or, par défaut, seul le 
compte root a accès au service MySQL. Comme celui-ci ne doit être utilisé 
QUE pour faire de l'administration du service MySQL, je vous recommande 
très vivement de créer des utilisateurs MySQL en suivant les explications 
données dans mon site :
  http://smeserver.fr/astuces.php?astuce=mysql_users_create




4 - Accès à SME Server
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
4.1 - En local
--------------
Par défaut, seuls les comptes admin et root peuvent ouvrir une session 
sur le serveur, que ce soit en local ou à distance. Ils sont tous deux 
configurés avec le même mot de passe, défini lors de l'installation.

Le compte admin ouvre directement la console du serveur (cf. §3.1).

Pour qu'un utilisateur "standard" puisse se connecter, il faut lui 
assigner un nouveau shell. Par exemple, pour un utilisateur toto déjà 
créé, il faudrait ouvrir une session en root et taper :
  db accounts setprop toto Shell /bin/bash
  signal-event user-modify toto

4.2 - Depuis le réseau local
----------------------------
Il existe de nombreuses façons de se connecter au serveur depuis le 
réseau local. Je vais donc essayer de ne pas en oublier...
*) Gestionnaire du serveur (server-manager) : l'accès se fait avec un 
   navigateur Internet en allant à l'une de ces adresses :
     https://ADRESSE_IP_DU_SERVEUR/server-manager
     https://NOM_DU_SERVEUR/server-manager
   Pour pouvoir y accéder, il faut s'authentifier avec le compte admin et 
   son mot de passe défini lors de l'installation du serveur.

*) Gestionnaire de mots de passe (user-password) : là encore, il s'agit 
   d'une interface Web permettant aux utilisateurs reconnus de changer 
   leur mot de passe de connexion. On y accède avec un navigateur 
   Internet par l'une de ces adresses :
     https://ADRESSE_IP_DU_SERVEUR/user-password
     https://NOM_DU_SERVEUR/user-password

*) SSH (Secured SHell) : Cela permet d'ouvrir un terminal sur le serveur, 
   un peu comme nous l'avons vu au chapitre précédent (§3.1), sauf que 
   là, c'est à distance et que le transfert d'information entre les deux 
   machines est sécurisé (crypté en temps réel). Pour pouvoir utiliser 
   cette fonctionnalité, vous devrez autoriser l'accès SSH depuis le 
   gestionnaire du serveur, dans la page "Accès à distance" et utiliser un 
   client SSH pour vous connecter. Sous Windows, il existe un très bon 
   client SSH nommé PuTTY (gratuit, très léger et sans installation) :
     http://www.chiark.greenend.org.uk/~sgtatham/putty/
   Il suffit de l'exécuter, de lui indiquer le nom ou l'adresse IP du 
   serveur et le protocole utilisé (SSH ou port 22). Ensuite, il vous 
   demandera un nom d'utilisateur et son mot de passe pour pouvoir ouvrir 
   une session.
   Pour accroître le niveau de sécurité, il est recommandé d'utiliser des 
   paires de clé SSH, tel qu'indiqué dans cette page :
     http://smeserver.fr/astuces.php?astuce=net_ssh_keys

*) HTTP : toutes les machines peuvent accéder au site primaire de SME. 
   En revanche, il est possible de définir des restrictions sur les 
   i-bays du serveur afin d'obliger les utilisateurs à s'authentifier 
   pour avoir accès à leur contenu (un peu à la manière de 
   l'authentification pour l'accès au gestionnaire de serveur).

*) FTP : ce protocole vous permet de faire des transferts de fichiers 
   entre un ordinateur et le serveur. Vous devrez configurer l'accès FTP 
   depuis le gestionnaire de serveur, dans la page "Accès à distance" et 
   utiliser un client FTP pour accéder à vos données et les transférer. 
   Pour pouvoir envoyer des fichiers vers le serveur, vous devrez vous 
   authentifier avec un nom d'utilisateur et son mot de passe reconnu du 
   système. Seul admin a un accès en écriture à l'ensemble des partages 
   FTP : les utilisateurs "standard" et les i-bays sont cantonnés à leurs 
   répertoires respectifs.

*) SMTP : pour l'envoi de tous vos couriels vers Internet, je vous 
   recommande d'utiliser le serveur SMTP de votre serveur SME plutôt que 
   celui de votre FAI. Cette procédure peut même s'avérer indispensable 
   puisque les machines situées derrière le serveur SME ont des adresses 
   privées (non délivrables et non reconnues par votre fournisseur 
   d'accès). Les messages envoyés depuis ces machines sont donc vus comme 
   n'étant pas originaires d'un client du FAI et sont alors refusés 
   (relaying not allowed). Pour utiliser le SMTP de SME, dans votre 
   client de messagerie, il suffit d'indiquer l'adresse IP ou le nom 
   canonique de votre serveur dans le champ SMTP de chacun de vos 
   comptes. Vous n'avez même pas à indiquer de compte d'utilisateur pour 
   exploiter cette fonctionnalité.

*) POP3/IMAP : tous les utilisateurs créés sous SME disposent par défaut 
   d'une boite de messagerie sur laquelle il est possible de leur envoyer 
   du courrier. En fait, chaque utilisateur dispose de trois adresses de 
   messagerie pointant vers la même boite : compte@VOTRE_DOMAINE.TRUC, 
   prenom.nom@VOTRE_DOMAINE.TRUC et prenom_nom@VOTRE_DOMAINE.TRUC
   Tous vos utilisateurs peuvent donc utiliser ces adresses à leur 
   convenance pour recevoir du courrier depuis n'importe où. Il suffit 
   pour cela de configurer les clients de messagerie pour accéder aux 
   boites aux lettres en POP3 ou en IMAP, selon vos préférences.

   A noter que admin dispose également d'une boite de messagerie sur 
   laquelle le système peut envoyer des messages en cas, par exemple, de 
   dysfonctionnement d'un programme. Je vous recommande donc de vérifier 
   régulièrement sa boite de messagerie.

*) WebMail : il s'agit d'une interface Web que vous pouvez activer depuis 
   le gestionnaire de serveur dans la page "Messagerie électronique".
   Pour accéder à leur compte de messagerie, vos utilisateurs auront 
   juste à utiliser un navigateur Web et à aller à l'une de ces adresses :
     https://ADRESSE_IP_DU_SERVEUR/webmail
     https://NOM_DU_SERVEUR/webmail
   Il suffit alors d'indiquer le nom de compte de l'utilisateur et son mot 
   de passe. Ensuite, je vous laisse découvrir l'interface et étudier la 
   documentation propre à IMP si vous rencontrez des problèmes.

*) Samba : SME permet de fonctionner comme un serveur de fichier type 
   Windows NT en offrant même la possibilité de fonctionner en serveur de 
   domaine (l'authentification sur le réseau est centralisée sur le 
   serveur). A partir du moment où vous êtes authentifié sur le domaine 
   "Windows" avec un nom d'utilisateur et un mot de passe reconnu par SME, 
   vous aurez accès aux ressources partagées par Samba (fichiers et 
   imprimantes). Cette authentification se fait généralement à l'ouverture 
   de Windows, si vous l'avez configuré, de façon à spécifier vos nom 
   d'utilisateur et mot de passe pour ouvrir une session sur la machine ou 
   sur le domaine.

*) Netatalk : si vous avez sur votre réseau des Macintosh fonctionnant 
   sous Mac OS versions 7, 8 ou 9, ils peuvent avoir accès aux données 
   partagées du serveur via ce protocole. A noter qu'avec Mac OS X il est 
   préférable d'utiliser Samba.

*) Proxy : il ne s'agit pas vraiment d'un accès au même sens que ce que 
   nous venons de voir, mais je pense nécessaire d'en parler un peu. Par 
   défaut, les service proxy HTTP et SMTP de SME sont actifs et 
   transparents, c'est à dire, qu'on le veuille ou non, on passe forcément 
   par eux. Il est possible de modifier cette caractéristique en allant 
   dans le gestionnaire du serveur, à la rubrique "Services Proxy".

4.3 - Depuis Internet
---------------------
Ces connexions sont bien sûr possible uniquement dans le cas où le 
serveur est accessible, au moins en partie (dans le cas où il serait 
situé en DMZ), depuis Internet.
*) Gestionnaire de serveur et gestionnaire de mot de passe : ils sont 
   inaccessibles directement, pour d'évidentes raisons de sécurité. Il est 
   néanmoins possible d'ouvrir ces pages si l'on crée un VPN (réseau privé 
   virtuel) en PPTP ou IPSec ou si l'on crée un tunnel SSH.

   Pour le tunnel SSH, l'accès SSH doit être préalablement autorisé dans le 
   gestionnaire de serveur. Sous Windows, nous pouvons utiliser PuTTY pour 
   ouvrir le tunnel. On lui indique le nom ou l'adresse IP du serveur, le 
   protocole SSH (ou le numéro du port dédié au service SSH) et ensuite, 
   dans le menu de gauche, on va dans 'Connection' - 'SSH' - 'Tunnels'. 
   Dans 'Source port', il faut indiquer "443" (sans les guillemets), dans 
   'Destination', indiquer "localhost:443" (toujours sans les guillemets) 
   et cliquer ensuite sur Add. Dans 'Forwarded ports', vous pouvez voir 
   une nouvelle entrée du genre :
     L443  localhost:443
   Vous devez alors vous identifier avec le compte admin ou root. Dès que la 
   session est ouverte, le tunnel l'est aussi.
   Sous Linux ou MacOS X, il faut ouvrir le tunnel en ligne de commande :
     ssh -L 443:localhost:443 root@ADRESSE_IP_DU_SERVEUR
   Vous pouvez alors exploiter le gestionnaire avec votre navigateur 
   Internet en allant sur la page :
     https://localhost/server-manager
   Authentifiez-vous admin et vous aurez l'agréable surprise de découvrir 
   votre gestionnaire sur votre machine locale !
   N'oubliez pas de fermer le tunnel SSH, en vous déconnectant, dès que 
   vous aurez fini d'utiliser le gestionnaire.

   Une autre solution consiste à ajouter une ou plusieurs classe(s) 
   d'adresse(s) IP autorisée(s) à accéder au gestionnaire de serveur de 
   SME. Cette option se trouve dans le chapitre "Gestion à distance" de 
   la page "Accès à distance" dans le gestionnaire de serveur. Ainsi, 
   si vous disposez d'une adresse IP fixe et que vous souhaitez accéder 
   simplement au gestionnaire de serveur d'un serveur SME distant, il 
   vous suffit d'ajouter votre adresse IP fixe avec un masque de sous-
   réseau égal à 255.255.255.255

   Enfin, si vous êtes connecté à votre réseau local via un VPN, vous 
   pouvez accéder au gestionnaire de la même façon que si vous étiez 
   connecté localement à votre réseau.

*) SSH, FTP et POP3/IMAP/SMTP sont accessibles de la même façon que si 
   vous étiez sur le réseau local, si vous en avez autorisé l'accès 
   depuis l'extérieur (accès public). A noter que ceci n'est vrai pour 
   les services de messagerie que s'ils sont configurés avec les 
   protocoles sécurisés (POP3S, IMAPS, SSMTP).

*) HTTP et WebMail sont accessible de la même façon que depuis le réseau 
   local (sauf configurations particulières des i-bays).

*) Samba n'est pas accessible depuis Internet, sauf dans le cas où l'on 
   crée un accès VPN (en PPTP ou IPSec) avec le serveur SME. Ce type de 
   configuration dépassant le cadre de cette FAQ, je ne le traite pas ici.




5 - Annexes
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
Avant toute chose, et surtout avant d'écrire le moindre message sur le 
newsgroup, vous êtes très vivement encouragé à lire et à appliquer les 
très bons conseils formulés dans ces excellents documents :
  http://www.usenet-fr.net/fur/usenet/repondre-sur-usenet.html
  http://www.usenet-fr.net/fur/linux/debutants.html

Cette FAQ concerne essentiellement le newsgroup Usenet alt.e-smith.fr, 
c'est à dire le forum francophone consacré à la distribution Linux SME 
Server (cf. chapitre §1). N'écrivez donc dans ce forum que si votre 
message a un rapport quelconque avec SME Server.

5.1 - Mini-charte du newsgroup
------------------------------
Le newsgroup alt.e-smith.fr est libre d'accès et non modéré. Le ton y est 
généralement très cordial et vous êtes invité à respecter et à participer 
à cette ambiance à laquelle nous tenons.

Vous êtes invité à écrire dans un français le plus clair possible, en 
évitant notamment l'utilisation excessive d'abréviation et d'écriture 
phonétique.

Ce newsgroup n'est en aucun cas maintenu ni même soutenu par une 
quelconque société. Seuls quelques bénévoles passionnés le font vivre en 
apportant leurs connaissances et expériences personnelles.
Par conséquent, ne vous attendez pas à obtenir systématiquement une 
réponse à une question que vous pourriez y poser : nous y répondrons 
volontier dans la mesure de notre disponibilité et de nos connaissances. 
Mais nous n'avons absolument aucun devoir de réponse et seule notre 
volonté de partager nos connaissances nous pousse à la participation. 
Faites-en alors autant à chaque fois que vous le pourrez.

Ce newsgroup existant depuis plusieurs années, et les sources 
d'information étant nombreuses (cf. chapitre §2), je vous recommande 
vivement de faire une recherche sur les différents moyens mis à votre 
disposition avant de poser une question : il y a de fortes chances que la 
réponse existe déjà quelque part. Donc, ne posez de question qu'après 
avoir fait plusieurs recherches sans obtenir de réponse satisfaisante.
En particulier, s'agissant d'une distribution Linux, toute documentation 
générique peut être un bon point de départ, et en particulier la FAQ 
fr.comp.os.linux.* :
  http://www.linux-france.org/article/fcol-faq/
Attention tout de même, SME ayant un fonctionnement interne très 
particulier, il vaut mieux, en cas de doute, poser une question même si 
elle ne parait pas franchement indispensable : il serait vraiment 
dommage de mettre en péril votre serveur pour n'avoir pas osé interroger 
la communauté.

5.2 - Accès au newsgroup
------------------------
Ce newsgroup étant public, il est disponible chez pratiquement tous les 
Fournisseurs d'Accès Internet (FAI, FSI ou ISP). Si votre FAI n'en propose 
pas l'accès, il vous est généralement possible de lui demander de 
l'ajouter à sa liste. Cela vous évite ainsi de multiplier le nombre de 
serveurs NNTP à configurer sur votre logiciel client.

Au cas où vous n'auriez aucun moyen d'accéder à un serveur NNTP, il vous 
reste la possibilité d'y accéder par l'intermédiaire d'interfaces Web via 
les pages :
  http://groups.google.fr/group/alt.e-smith.fr
  http://smeserver.fr/forums/index.php

Enfin, et même si c'est un peu hors sujet ici, sachez qu'il existe un 
canal de discussion IRC où vous pouvez trouver de l'aide en ligne. Voici 
les paramètres d'accès à ce canal (à indiquer dans votre client IRC) :
  Serveur: chat.freenode.net, port 6667
  Channel: #sme-fr
Vous pouvez obtenir plus d'informations à ce sujet sur la page :
  http://smeserver.fr/irc.php
   

Contrat Creative Commons smeserver.fr
Site consacré à la distribution Linux SME Server
Site sous licence Creative Commons (by, nc, sa)